“Aucune accusation n’est jamais la preuve de rien, il suffirait sinon d’asséner sa seule vérité pour prouver et condamner” – Le Monde – 08/03/2020

Après les polémiques de la cérémonie des Césars, plus d’une centaine d’avocates pénalistes de tous les barreaux de France, se revendiquant féministes, rappellent dans une tribune au “Monde” les principes de la présomption d’innocence et de la prescription.

Par un collectif d’avocates pénalistes – Publié dans Le Monde le 8 mars 2020
Cesars-Polanski-Haenel-Marie-Dose-et-avocates-Tribune-Le-Monde-08032020