Faut-il rapatrier les enfants de djihadistes retenus en Syrie ? – Le reportage de la rédaction – France Culture – 05/03/2019

En France, l’appel lancé par plusieurs familles françaises pour accueillir des enfants de djihadistes se heurte au silence des autorités. Des avocats ont déposé plainte devant les Nations-Unies.
Le reportage de la rédaction

Par Florence Sturm avec la collaboration de Eric Chaverou, Maxime Tellier & Nathalie Lopes Diffusé sur le site de France Culture le 5 mars 2019

Faut-il rapatrier dans leurs pays d’origine les enfants de djihadistes? Selon l’ONG Save the Children, 2 500 enfants de 30 nationalités différentes ont été capturés avec leurs familles au fil de la déroute du groupe Etat islamique. Ils ont été placés dans trois camps situés au nord-est de la Syrie.

Parmi eux, une centaine de Français, en majorité des mineurs de moins de six ans.  A l’automne, le rapatriement de ces enfants semblait envisagé par les autorités françaises. Mais la semaine dernière, le président Emmanuel Macron a affirmé qu’il n’existait pas actuellement de programme de retour des djihadistes français détenus en Syrie ou en Irak, qui seront “d’abord judiciarisés” dans ces pays, sans toutefois évoquer le sort des enfants que leurs familles restées en France réclament pour les accueillir.

Des avocats ont également déposé plainte devant le Comité des droits de l’enfant à l’ONU.  Florence Sturm a rencontré Zohra (prénom d’emprunt), une infirmière de 37 ans, qui réside en région parisienne et dont la sœur cadette se trouve actuellement en Syrie avec son fils de trois ans et une petite orpheline qu’elle a recueillie.