« Pour rester en Syrie, Lafarge a financé Daech et sacrifié ses salariés syriens » – Causeur – 06/08/2018

D’après les révélations du Monde, de juillet 2012 à septembre 2014, le groupe cimentier français Lafarge aurait maintenu son usine syrienne de Jalabiya en payant un tribut à divers groupes djihadistes dont l’État islamique. Poursuivi pour complicité de crimes contre l’humanité et travail incompatible avec la dignité humaine, Lafarge doit aujourd’hui prendre des comptes. Entendu comme témoin fin juillet, l’ex-ministre des Affaires Étrangères Laurent Fabius dit tout ignorer du dossier. Pour nous aider à y voir plus clair, Marie Dosé, avocate de l’association Sherpa, partie civile dans l’affaire, a répondu à nos questions. Entretien.
Par Daoud Boughezala – Publié sur Causeur.fr le 6 août 2018

Vous pouvez télécharger le fichier pdf ici : (PDF, 174KB)