Affaire Édouard Louis : après le récit littéraire, la relaxe de Riadh B. pour “agression sexuelle” – Libération – 10/12/2020

Dans « Histoire de la violence », l’écrivain racontait avoir été violé le soir du réveillon de Noël 2012. Jugeant ses déclarations «inconstantes», le tribunal correctionnel de Paris a relaxé le prévenu des faits d’«agression sexuelle». Jeudi soir, le parquet a annoncé faire appel de la décision.

Par Chloé Pilorget-Rezzouk – Publié dans Libération le 10 décembre 2020
Affaire-Edouard-Louis-Riadh-B-Relaxe-Marie-Dose-avocat-Liberation-101220